Le CNGA-CGC
déplore qu’une fois de plus des blocages idéologiques, sans aucun rapport avec l’intérêt des collégiens, aient abouti à un avis défavorable du Conseil supérieur de l’Education sur le projet dit de “Nouvelle Troisième” (35 voix contre, 13 abst. dont la FSU, 12 voix pour (dont la CFE-CGC) , 1RV (FO) ;
rappelle que ce projet, équilibré, présentait l’avantage de concilier le maintien d’un enseignement commun majoritaire (25 heures 1/2) et l’ouverture sur le monde professionnel grâce à l’introduction d’une option facultative de “Découverte professionnelle” selon deux modalités (module “léger” de 3 heures en “montée progressive” pour tous les élèves volontaires et module “lourd” de 6 heures pour des élèves qui seraient susceptibles -mais pas obligatoirement- de choisir la voie professionnelle l’année d’après).
ose espérer que le Ministre de l’Education nationale aura le courage de signer un texte qui représente une tentative de diversification raisonnable à la fin de l’enseignement obligatoire, diversification demandée par la majorité des collègues sur le terrain et qui pourrait contribuer à sortir de l’impasse du “collège uniforme”, et ce dans l’intérêt des jeunes.