Rappelant que les professeurs
• sont déjà exclus des « mesures ARTT »,
• ne bénéficient d’aucune prime ni indemnité digne de ce nom,
• subissent un alourdissement constant et une diversification de leurs charges,
• sont maintenant menacés d’un allongement de leur temps de présence dans l’établissement,

le CNGA, syndicat du second degré des Fonctions publiques-CGC
• ose espérer que les collègues de l’Education nationale, enseignants et non enseignants, soient décomptés dans la catégorie « des fonctionnaires les moins bien payés » (Renaud Dutreil, in Le Monde 10/11/2004).
• reprend à son compte le Communiqué commun des 7 fédérations de fonctionnaires
• engage ses adhérents et sympathisants à signer au bas de ce dernier, qui sera envoyé au Ministère de la Fonction publique en guise de pétition.