Le CNGA rappelle qu’il a toujours vivement condamné le principe de « grèves » et manifestations de lycéens, avec les risques de manipulation et récupération politique voire de dérapages.

Par ailleurs, le CNGA réaffirme son opposition au projet de « Loi Fillon », qui, pour avoir voulu plaire à tout le monde, a fini par réunir contre lui les mécontentements de tous bords.

A la veille de l’ouverture du débat parlementaire, le CNGA attend de la Représentation Nationale qu’elle joue son rôle en transformant ce projet pour en faire une Loi d’orientation digne de ce nom, cohérente et ambitieuse, pour l’Ecole de demain.