Le CNGA

  • - rappelle son opposition au principe de la suppression d’un jour férié pour les enseignants, seuls exclus de la RTT (communiqué de presse du 10 mai 2005),
  • - déplore que le gouvernement, dans l’arrêté du 4 novembre 2005, paru au BO n° 43 du 24 novembre 2005, suive les conclusions du rapport Léonetti préconisant le maintien d’une journée de solidarité hors temps scolaire, qui ne serait pas nécessairement le lundi de Pentecôte (communiqué de presse du 22 juillet 2005),

Si le gouvernement veut nous faire travailler un jour de plus, qu’il le dise franchement, sans invoquer une prétendue journée de « solidarité » qui, à l’Education Nationale, ne rapporte pas un euro.