A la lecture du projet de Décret relatif au socle commun de connaissances et de compétences, le CNGA reste perplexe devant la finalité équivoque d’un tel document, qui, à trop vouloir rechercher le consensus, a manqué sa cible.

En effet, le CNGA estime celui-ci
- trop ambitieux s’il vise à déterminer “l’ensemble de connaissances et de compétences qu’il est indispensable de maîtriser” à la fin de la scolarité obligatoire ;
- trop réducteur s’il se propose de définir les prérequis pour la poursuite d’études.

C’est pourquoi le CNGA, tout en reconnaissant la difficulté de l’exercice, espère que le projet définitif, recentré sur l’essentiel, proposera un ensemble plus réaliste et cohérent, clairement distinct des programmes disciplinaires du collège.