Le CNGA s'indigne des propos tenus, lundi 26 juin, par le Ministre Gilles de Robien, lors de la signature du décret relatif au socle commun de connaissances et de compétences :


• Comment un Ministre de la République peut-il considérer apposer "sa plus belle signature, celle qui l'engage le plus dans sa vie ministérielle" alors que le texte en question a été majoritairement rejeté par le CSE ?
• Comment un Ministre de la République peut-il insinuer que les maîtres pourraient, par méconnaissance du texte, ne pas l'appliquer ?
• Comment un Ministre de la République peut-il monter les Français les uns contre les autres en demandant aux parents de "vérifier que les enseignants appliquent le socle commun", mission qui incombe à l'inspection ?
Le CNGA qui, à diverses reprises, a proposé des aménagements constructifs à ce projet, ne comprend pas, à l’occasion du socle commun, les prises de position infamantes du Ministre à l'égard des enseignants.

Le CNGA, qui invite ses adhérents à participer loyalement à la mise en place des réformes, demande au Ministre d'instaurer un climat plus serein dont les élèves seraient les premiers bénéficiaires.