Le CNGA

S’inquiète de l’augmentation annoncée du nombre d’heures supplémentaires à l’éducation nationale, heures dont le taux n’a pas été aligné, en ce qui concerne les Heures Supplémentaires Année, sur celui des salariés du privé contrairement au montant des heures supplémentaires des autres fonctionnaires, en 2008 !

Sera très vigilant sur les propositions du rapport Pochard qui seront mises en oeuvre si elles induisent une dégradation des conditions de travail des enseignants, ce qui sera préjudiciable pour les élèves.

S’il n’appelle pas à la nouvelle grève du 18 mars 2008, c’est qu’il considère que les motifs avancés sont trop nombreux et insuffisamment ciblés.

Il exige que des chantiers bien définis soient ouverts : conditions de travail et de rémunération des personnels, évaluation, progression des carrières, seconde carrière, aménagement des fins de carrière.