Le CNGA rappelle son attachement à la qualité du service public et à son caractère national.

Il s’alarme des suppressions à l’aveugle du nombre de postes :
- qui menacent certains enseignements,
- qui risquent d’opposer les collègues qui accepteront de faire des HSA et ceux qui ne le pourront pas.

Il rappelle dans les faits que les ATOSS sont exclus du paiement des heures supplémentaires.

Il s’indigne du refus gouvernemental de revaloriser le point d’indice, ce qui ne peut que démotiver des personnels mal considérés.

Le CNGA encourage donc ses adhérents à se joindre à la manifestation du dimanche 18 mai pour demander au gouvernement d’engager d’urgence des négociations avec les syndicats des personnels.