Le gel du point d’indice entraîne la stagnation de notre traitement. L’augmentation des cotisations pour pension civile entraîne une baisse de ce même traitement depuis janvier 2011 (et se poursuivra en 2012, 2013…), alors que les prix augmentent actuellement au rythme annuel de 2,3%...

Le gouvernement maintenant envisage d’instaurer un jour de carence (sans traitement), pour nos futurs arrêts maladies afin de nous aligner sur le privé, justice sociale oblige ! Signalons que de nombreux salariés du privé avec une certaine ancienneté et/ou une convention collective, les cadres notamment, ne sont pas concernés par ces jours de carence. Le CNGA espère qu’il en sera de même pour les professeurs, cadres A de la Fonction publique d’Etat.

Le CNGA souhaite aussi que le gouvernement aligne la bonification par enfant pour la retraite de nos collègues fonctionnaires sur celles des mères de famille travaillant dans le privé (6 mois maximum dans la Fonction publique contre 2 ans dans le privé) :justice sociale oblige !