Après nous avoir imposé un jour de carence par arrêt de maladie, le Gouvernement persiste dans son désir de faire des économies sur le dos des fonctionnaires.

Un nouveau projet ministériel prévoit la suppression des promotions au choix et au grand choix pour ne garder que les promotions à l’ancienneté jusqu’en 2015 ce qui pénalise une fois de plus notre pouvoir d’achat.

Face à toutes ces mesures d’austérité, le CNGA ne veut pas encourager ses adhérents à faire grève et perdre de ce fait 1/30ème du traitement mensuel.

Ainsi, les 13 et 15 décembre 2011, le CNGA incite donc ses adhérents « sans élèves » à se joindre aux mouvements de protestations syndicaux.