Grève 19 mai 2015 - Communiqué de presse

Nos syndicats s’opposent :

- A la réforme du collège qui ne permettra pas d’endiguer la baisse de connaissances et de savoir-faire des élèves : fin des enseignements et horaires nationaux, concurrence des établissements et des matières entre elles (matières artistiques, scientifiques, langues), programmes peu ambitieux et baisse des horaires en mathématiques et français en 3ème qui ne favorise pas l’acquisition des fondamentaux, accroissement de la charge de travail des enseignants (temps de concertation pour les projets), menace directe contre l’enseignement spécialisé en SEGPA et EREA,

- Aux passages systématiques des élèves d’une classe à une autre sans vérification de leurs acquis et sans solution concrète pour combler leurs lacunes datant parfois de l’école primaire : cette situation récurrente d’échec scolaire favorise l’ennui en classe et explique le comportement perturbateur de certains,

- A la culture du moindre effort : la réforme instaure un contrôle continu pour certaines épreuves du DNB afin de cacher la misère des résultats de l’épreuve finale. Ce laxisme prévaut déjà lors de la délivrance de certains diplômes qui deviennent de simples certificats de présence plus ou moins continue d’ailleurs,

- A la réforme de nos statuts à la rentrée 2015 qui induit une nouvelle baisse de nos rémunérations et particulièrement pour ceux qui enseignent en BTS. Nos collègues de lycées subissent déjà les dernières réformes, particulièrement celles touchant les enseignements professionnels et technologiques.

Allons-nous encore attendre les résultats PISA pour nous rendre compte que cette réforme ne répond pas aux véritables besoins du collège et qu’elle ne contribue en aucun cas à pallier les inégalités sociales ? Tous ensemble, nous nous y opposons : une fois de plus, l’Éducation nationale renonce à l’excellence sans assurer la réussite de tous !