CNGA

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - CCF

Fil des billets

mardi 8 avril 2014

Elections professionnelles 2014 - Des tracts dans vos casiers

Soyez les relais de votre syndicat dans la campagne pour les élections professionnelles !

Lire la suite...

mercredi 27 février 2013

Rythmes scolaires, vacances… où va Monsieur Peillon ?

Le CNGA-CGC s’inquiète des déclarations de Vincent Peillon concernant la réduction à 6 semaines des vacances d’été même si l’ensemble des membres du gouvernement ne semble pas le soutenir. En effet, après avoir fait l’unanimité contre lui pour sa réforme des rythmes scolaires (Conseil Supérieur de l’Education du 8 janvier 2013), Monsieur Peillon veut faire passer l’année scolaire de 36 à 38 semaines… sans réduire pour autant l’horaire de travail hebdomadaire des enseignants, et, évidemment, sans augmentation de la rémunération !

Le CNGA-CGC s’insurge sur le fait que ces six semaines de vacances d’été en deux zones impliqueraient, comme l’a précisé le ministre en faisant une présentation mensongère de la fin de l’année scolaire, une réforme en profondeur des examens et notamment du baccalauréat en généralisant le contrôle continu. Système injuste pour les élèves qui n’auraient plus la même chance de réussir selon leur établissement et qui risque de moduler la valeur du diplôme en fonction du lieu d’obtention, et injuste pour les enseignants qui subiraient un surcroît de travail non rémunéré.

Le CNGA-CGC constate, enfin, qu’en s’attaquant tous azimuts à l’Education Nationale, le ministre arrive à décourager les jeunes de faire carrière dans l’enseignement. En effet, le ministre ne pourra même pas pourvoir les postes qu’il a prévu de créer dans l’Education, faute de candidatures suffisantes… en période de crise c’est un exploit que seul Monsieur Peillon est capable d’atteindre !

mardi 5 juillet 2005

Jusqu’à 25% de CCF au Bac STG !

S’insurgeant contre le projet d’introduction dans le bac STG (Sciences et technologies de la gestion) du contrôle continu comme modalité d’évaluation de l’épreuve pratique (coefficient 5) et des épreuves de LV 1 et 2 (Coefficient 3), le CNGA s’associe à la déclaration unitaire des associations de professeurs spécialistes co-signée par des syndicats d’enseignants.