Le CNGA rappelle

- que, dans un certain nombre d’académies, les professeurs attendent depuis plus d’une année d’être indemnisés pour leur participation à divers examens et remboursés des frais qu’ils ont engagés ;

- qu’il est courant à l’Education nationale, que les examinateurs soient convoqués pour une nouvelle session d’examens sans avoir été rémunérés de leur participation à la précédente ;

Le CNGA

- s’étonne par conséquent des dernières déclarations ministérielles selon lesquelles « le système de remboursement des frais fonctionne depuis des années », les délais de paiement rappelés ci-dessus étant plutôt le signe d’un dysfonctionnement;

- s’étonne encore davantage de l’engagement pris par le SIEC de « réaliser » désormais « un paiement sur la même année civile, avant le 31 décembre ». D’une part, cela signifie que les collègues qui interrogeront en janvier pourront prétendre à indemnisation 11 mois plus tard. D’autre part, le SIEC informant les enseignants que « les budgets nécessaires sont disponibles et que jamais l’absence de financement n’a expliqué les retards de paiement de l’année 2009 », pourquoi s’engage-t-il sur de si longs délais ? Le CNGA exige des éclaircissements !