CNGA

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Grève

Fil des billets

lundi 25 janvier 2016

Journée d'action du 26 janvier 2016

Le CNGA vous invite à participer aux manifestations, et éventuellement à la grève, contre la réforme du collège le mardi 26 janvier. Si vous êtes en Ile de France, vous retrouverez le Bureau National du CNGA, à 13h30 à Port-Royal, en tête du cortège derrière la banderole de l'intersyndicale pour l'abrogation de le réforme du collège. (Communiqué de l'Intersyndicale).

lundi 14 septembre 2015

Grève du 17 septembre 2015 contre la réforme du Collège

Nous appelons à la grève le jeudi 17 septembre avec l’intersyndicale car cette réforme du collège n’est déjà pas adaptée à l’image que nous nous faisons de l’Éducation nationale et aux ambitions que nous avons pour nos élèves, nos enfants et nos petits-enfants...

Lire la suite...

mardi 12 mai 2015

Grève du 19 mai 2015 contre diverses réformes à l’Education nationale

Les syndicats Éducation du second degré CFE–CGC (Action&Démocratie et CNGA) encouragent leurs adhérents et sympathisants, à participer au mouvement de grève des personnels du 19 mai 2015 et à manifester, avec les parents d’élèves, leur mécontentement.

Lire la suite...

mardi 22 janvier 2013

Appel à la mobilisation du 31 janvier 2013

Vous trouverez ici le communiqué de presse de la Fédération des Fonctions Publiques CGC concernant la mobilisation du 31 janvier.

Le CNGA-CGC y souscrit totalement.

dimanche 26 février 2012

UA N°328 - Février 2012

Charger l'UA au format pdf

Sommaire

Lire la suite...

mardi 10 janvier 2012

Évaluation ou notation des enseignants ?

- Le CNGA n'est pas hostile à une remise à plat du système actuel de notation et de promotion car il est trop aléatoire et souvent injuste (inspections irrégulières, promotions inégales entre les disciplines).


- Fidèle à sa tradition réformiste, le CNGA est ouvert à tout dialogue et ne souhaite pas le maintien du statu quo comme plusieurs syndicats conservateurs.


- Une avancée permettant le retour du rôle des inspecteurs semble positive et le CNGA souhaite que les réductions d'ancienneté, pour passage à l’échelon supérieur, soient plus importantes que dans le projet actuellement en discussion, projet qui nous pénalise par rapport à la situation actuelle.


- L'abandon de la double notation au profit d'une évaluation avec une part d'auto-évaluation peut si elle est bien menée être un facteur de progrès pour mieux reconnaître la multiplicité des missions qui nous sont confiées.


Le CNGA n'appelle pas à la grève le 31 janvier et privilégie des actions locales si dans certains établissements la situation l'exige.

mardi 10 mars 2009

Journée d’action interprofessionnelle du 19 mars 2009

Le CNGA appelle, avec les organisations syndicales de la Fonction Publique, ses adhérents et sympathisants à participer aux manifestations unitaires de la journée d'action interprofessionnelle du 19 mars 2009. Le Bureau National

Lire la suite...

mardi 14 octobre 2008

Grève du 20 novembre 2008

Alors que la rentrée 2008 s’est déroulée dans des conditions matérielles très difficiles pour l’ensemble des établissements du 2nd degré, le projet de budget 2009 ne peut que renforcer l’inquiétude des personnels. Les collèges, pourtant en augmentation démographique subiront les plus fortes suppressions d’emplois. Les lycées et les lycées professionnels ne seront pas épargnés. De surcroît, les diminutions programmées du nombre de places aux concours de recrutement et des moyens de remplacement annoncent un recours massif à la précarité.

Alors que le parlement délibère sur la loi de finances 2009, les organisations syndicales dénoncent des perspectives budgétaires qui vont nuire gravement et durablement aux élèves et aux enseignants. Le gouvernement entend mener une politique pilotée et contrainte par un budget en régression et une logique de réduction de l’offre de formation, en particulier dans la voie professionnelle.

A la dégradation constante et programmée des moyens d’enseignement et des conditions de travail, s'ajoutent des attaques répétées contre le paritarisme et le droit syndical. La politique du fait accompli et la marche forcée ne peuvent tenir lieu de méthode de dialogue social.

C’est parce qu’elles font du développement du système éducatif un enjeu fondamental pour l’avenir du pays et des jeunes que les organisations soussignées appellent à la grève dans les collèges, lycées et lycées professionnels le jeudi 20 novembre pour :

– Un budget 2009 à la hauteur des exigences, ce qui nécessite notamment de revenir sur les suppressions de postes prévues ;

– Une rénovation du système éducatif avec comme axe principal la réussite et l’élévation de la qualification de tous les jeunes, ce qui va de pair avec l’amélioration des conditions de travail des élèves et des personnels ;

– Le maintien et le développement du paritarisme et des droits syndicaux ;

– Un véritable dialogue social sur les questions éducatives, ce qui nécessite que toute réforme prenne en compte les propositions des personnels, des parents, des élèves et de leurs organisations représentatives ce qui exclut la précipitation dans laquelle le ministère entend actuellement travailler ;

– La revalorisation de l’ensemble des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation ;

– Une réforme des lycées reconnaissant les apports disciplinaires, respectant les métiers, définissant des parcours cohérents dans les 3 voies de formation pour mener davantage de jeunes au Baccalauréat, examen national garantissant l’accès à l’Université.

mardi 6 mai 2008

Grève du 15 mai

Le CNGA réaffirme son opposition à des suppressions de postes à l’aveugle à l’Education nationale, lesquelles ne manqueront pas d’affecter le service public d’éducation par des suppressions d’options, et d’aggraver les inégalités entre les établissements ;

Mais le CNGA met en garde ses adhérents contre des manifestations en semaine et à répétition, particulièrement démobilisatrices pour les élèves à l’approche des examens ;

Déplorant que le relais de l’action pris par les lycéens dilue la signification et la portée des graves inquiétudes des enseignants, le CNGA n’appelle pas ses adhérents à se mettre en grève le 15 mai.

vendredi 14 mars 2008

Grève du 18 mars 2008

Le CNGA

S’inquiète de l’augmentation annoncée du nombre d’heures supplémentaires à l’éducation nationale, heures dont le taux n’a pas été aligné, en ce qui concerne les Heures Supplémentaires Année, sur celui des salariés du privé contrairement au montant des heures supplémentaires des autres fonctionnaires, en 2008 !

Sera très vigilant sur les propositions du rapport Pochard qui seront mises en oeuvre si elles induisent une dégradation des conditions de travail des enseignants, ce qui sera préjudiciable pour les élèves.

S’il n’appelle pas à la nouvelle grève du 18 mars 2008, c’est qu’il considère que les motifs avancés sont trop nombreux et insuffisamment ciblés.

Il exige que des chantiers bien définis soient ouverts : conditions de travail et de rémunération des personnels, évaluation, progression des carrières, seconde carrière, aménagement des fins de carrière.

- page 1 de 2