CNGA

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Programmes

Fil des billets

jeudi 18 mai 2006

Vous avez dit Socle commun ?

A la lecture du projet de Décret relatif au socle commun de connaissances et de compétences, le CNGA reste perplexe devant la finalité équivoque d’un tel document, qui, à trop vouloir rechercher le consensus, a manqué sa cible.

En effet, le CNGA estime celui-ci
- trop ambitieux s’il vise à déterminer “l’ensemble de connaissances et de compétences qu’il est indispensable de maîtriser” à la fin de la scolarité obligatoire ;
- trop réducteur s’il se propose de définir les prérequis pour la poursuite d’études.

C’est pourquoi le CNGA, tout en reconnaissant la difficulté de l’exercice, espère que le projet définitif, recentré sur l’essentiel, proposera un ensemble plus réaliste et cohérent, clairement distinct des programmes disciplinaires du collège.

mercredi 4 septembre 2002

Education nationale : la Rentrée des Ministres

Dans les déclarations d’intention des Ministres, notamment lors de la conférence de presse de rentrée, le CNGA-CGC a noté un certain équilibre entre volonté de mettre un terme à la politique éducative désastreuse en vigueur depuis des lustres et prudence pour éviter tout bouleversement intempestif, dont les élèves feraient les frais, encore une fois !

Par exemple, le CNGA-CGC a particulièrement apprécié :
- « il ne faut pas proposer un cadre unique de réussite »
- « l’important n’est pas de mener 80% d’une classe d’âge au baccalauréat, mais de permettre à 100% des élèves d’obtenir une qualification »
- « pour le collège , des classes en double alternance seront proposées »
- pas de généralisation d’un dispositif sans bilan de l’expérimentation
- « les concours resteront nationaux, tout comme les diplômes, les programmes et les horaires »
- « le recrutement des enseignants doit rester national »

En tout état de cause, le CNGA-CGC espère que ces belles déclarations seront suivies d’effet.

En revanche, sans être partisan, comme d’autres, du « toujours plus », le CNGA-CGC s’inquiète de l’annonce de la suppression de postes, qu’il s’agisse d’enseignants ou de personnels administratifs ou d’éducation, déjà insuffisants pour un bon encadrement des élèves, condition de la réussite pour tous.