CNGA

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Réforme du lycée

Fil des billets

samedi 8 septembre 2018

UA N°361 - septembre 2018

Charger l'UA au format pdf

Sommaire

Lire la suite...

vendredi 16 octobre 2009

Réforme des lycées : premières mesures

Le CNGA :
* n’est pas hostile à la plupart des principes présidant à la future réforme des lycées ;
* attend cependant le détail des mesures qui permettront leur application ; s’il approuve, en particulier, l’idée de réorientation et de « passerelles », il redoute la difficulté de leur mise en oeuvre, surtout dans un contexte de réduction systématique des effectifs des professeurs.

mardi 7 octobre 2008

Réforme du lycée

Le CNGA, qui, depuis de nombreuses années, prône pour le lycée un enseignement progressivement optionnel couronné par un bac passé matière par matière, ne peut avoir d’a priori contre un enseignement organisé par modules.

Le CNGA souligne cependant :
• La difficulté d’organisation pratique d’un tel système : la réforme demanderait une implication forte du corps enseignant que les circonstances actuelles (réduction du nombre de postes, baisse du pouvoir d’achat…) rendent difficile.
• Le danger qu’il y aurait pour les élèves à choisir des disciplines « attrayantes » sans tenir compte des pré-requis nécessaires à la poursuite d’études ou à l’entrée dans la vie professionnelle.

Le CNGA considère comme préalable à toute réforme la définition de ces pré-requis, qui doivent être établis précisément par chaque établissement d’enseignement supérieur. Ce qui n’est actuellement pas prévu dans cette réforme précipitée.

mardi 2 septembre 2008

Rentrée 2008

Le CNGA

- constate avec satisfaction que, par le versement d’une prime de 1 500 euros pour les nouveaux collègues et d’une autre de 500 euros pour ceux qui effectuent au moins 3 heures supplémentaires, le gouvernement reconnaît implicitement la forte baisse affectant, depuis des années, le pouvoir d’achat des enseignants ; il s’étonne toutefois que moins de 5% des enseignants se trouve partiellement dédommagés d’une baisse de pouvoir d’achat dont tous sont affectés ;

- rappelle que, quand même les HSA seraient un moyen de « gagner plus », leur répartition inégale rend aléatoire une éventuelle augmentation du pouvoir d’achat des collègues qui souhaiteraient en bénéficier. Il rappelle également que, pour d’autres collègues très nombreux, les HSA constituent une charge de travail supplémentaire insupportable ;

- s’alarme de ce que la suppression de postes effectuée cette rentrée sans la moindre étude préalable des spécificités locales, conduise à des situations hétérogènes, préjudiciables à la fois aux collègues et aux élèves ;

- reconnaît la nécessité d’une réforme du lycée et constate que certaines pistes envisagées par le Ministre semblent évoquer le projet CNGA de « bac par matières ». Cependant, il s’inquiète de ce qu’une réforme aussi importante soit initiée et menée dans l’urgence et redoute qu’elle ne vise davantage à provoquer des économies budgétaires qu’à améliorer l’efficacité des lycées et du baccalauréat.

mardi 3 juin 2008

Réforme du lycée

Le CNGA

- déplore, encore une fois, que la réforme du lycée soit annoncée après un premier train de suppressions de postes ;

- rappelle que la plupart des professeurs du second degré sont actuellement à « bac plus 5 », donc, s’il se félicite que la compétence des futurs collègues soit désormais reconnue dans leur rémunération, il regrette la dévalorisation implicite de ceux qui sont actuellement en poste ;

- rappelle également qu’il défend de longue date l’idée d’un second cycle progressivement optionnel conduisant à un « bac par matières », donc juge intéressant le projet d’une réforme du lycée si elle permet une construction individualisée du parcours de chaque lycéen, à condition que ce parcours ne se traduise pas par un appauvrissement culturel.

lundi 2 juin 2008

Un projet CNGA novateur pour le lycée

Second cycle progressivement optionnel
couronné par un Baccalauréat par matières
Ou comment concilier enseignement pour tous les talents et qualité,
Diplôme de fin d’études secondaires et premier grade universitaire fiable